Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

Tannerman vs Smithman




Tannerman


Quoi qu'on ait dit, avec une certaine injustice, Jane TB ne se contredit guère dans la série de ses évocations du ravisseur hypothétique. La silhouette de l'homme demeure inchangée (corpulence mince), comme son âge (35/40 ans), et si l'évaluation de sa taille passe de 1,70 à un peu moins de 1,80, c'est, selon JT, en raison d'une erreur de conversion du système anglais ("impérial") au système métrique. 
Dans toutes les versions, la seule caractéristique physique qui frappe JT est la chevelure, immuablement "sombre, épaisse, brillante et tombant sur la nuque". Du visage de l'homme que JT voit de profil elle ne dit rien, hormis une remarque sur la couleur de la peau (foncée ou hâlée). 
Le premier portrait robot du ravisseur hypothétique fut donc, ironiquement, un oeuf chevelu. JT a tenté (audition rogatoire) de mettre cette défaillance de mémoire ou d'observation sur le compte du logiciel "portrait robot" de la PJ, sans option "profil". Toutefois la cécité vouant immuablement le visage de l'homme à l'indistinction offre un contraste surprenant avec l'acuité visuelle quant aux détails vestimentaires. Ce qui reste immuablement indistinct, c'est le visage de l'homme. 
Tout au plus, d'une version à l'autre Jane brode, ajoute ici et là un détail, scrute sa mémoire pour nuancer ou orner. L'homme n'a pas l'air d'un touriste, soit parce qu'il est chaudement vêtu (bien qu'il fasse froid et que Jane ait un gros pull), soit parce que ses habits n'ont pas l'air britanniques, ils pourraient avoir été achetés au Portugal. Avec le temps les vêtements se précisent : larges, informes, pantalon plutôt clair (la couleur va du beige, au moutarde en passant par l'or pour finir "horrible", dénaturée peut-être, admet-elle, par l'éclairage public), blouson foncé (dont elle signalera plus tard la fermeture peut-être éclair et l'ourlet froncé), des habits "moches" pour tout dire, qu'en bon français on qualifierait de "cheap", pas le genre de vêtement que quelqu'un porterait lors d'un séjour Mark Warner". Les chaussures, classiques et foncées, finissent par avoir peut-être un petit talon. 
L'homme est mince, il a la peau foncée et des cheveux épais très foncés, plus longs derrière. Il est âgé de 35/40 ans et mesure environ 1,70m. Il porte un pantalon beige ou doré, un blouson, des chaussures classiques, foncées. L'enfant est couché sur ses deux bras tendus devant sa poitrine. Il n'a pas l'air d'un touriste, parce qu'il est chaudement habillé.

Version 2 (3è ligne de temps)
L'homme est mince et mesure environ 1,70m, âgé de 35/40 ans, sa chevelure est sombre, et brillante, plus longue derrière. JT ne l'a pas vu de face ni n'a vu son profil gauche. Il portait un pantalon long ordinaire, peut-être couleur moutarde, et un blouson à manches longues fermé peut-être par une fermeture éclair et avec un ourlet froncé en bas. Il a des chaussures sont d'un style richelieu semi-formel. 
L'enfant, porté comme lorsqu'on berce un bébé, a la tête contre le haut de sa poitrine. Jane ne voit que la moitié inférieure des jambes. 
L'homme marchait à pas pressés, il n'était pas habillé comme un touriste typique ou ses habits n'ont pas l'air britanniques et auraient bien pu être achetés au Portugal.
Cette description a été rédigée hors du regard de la PJ. On s'étonne donc un peu d'y lire des détails aussi infimes que "ourlet froncé" ou "style richelieu semi-formel", mais absolument rien sur le profil droit qu'elle a vu... Le commentaire sur les habits qui "pourraient bien avoir été achetés au Portugal" laisse carrément perplexe, si l'on songe à la mondialisation du marché.

Version 3 (10.05.2007)
Au début JT n'avait pas prêté grande attention au porteur d'enfant pied nus, parce qu'il n'était pas rare, à l'OC, de voir des parents ramener de la crèche (fonctionnant comme nursery le soir) des enfants endormis dans leurs bras. Mais il était bizarre que l'enfant ne soit pas enveloppé dans une couverture, que l'homme marche rapidement, qu'il soit habillé d'un pantalon large et raide, couleur de corticine (un revêtement à base de liège) et de style chinois. Son anorak, peut-être de la même matière que le pantalon, était foncé. Ses chaussures ont peut-être un léger talon.

Version "Panorama" (diffusion le 21.11.2007) 
Dans ce documentaire de BBC One, JT décrit le ravisseur comme plus grand qu'elle, mesurant entre 1,73 et 1,83m. Il est très habillé alors que les touristes britanniques ont toujours des pantalons courts ou des shorts. Jane avait un gros pull car il faisait froid. D'où son étonnement à voir l'enfant sans couverture. L'homme a un blouson épais et un pantalon. Ses cheveux, épais et foncés, sont longs sur le cou. Il porte l'enfant horizontalement, en travers du corps, JT, pour la première fois, remarque que la manière la plus courante est verticale, contre l'épaule.

Version "commission rogatoire" (08.04.2008)
JT sait que GMC pense qu'il bavardait avec JW de l'autre côté de la rue, mais elle pense qu'ils étaient près de l'entrée du chemin qui longe les patios. Il fait très sombre, elle n'évoque aucun mot de la conversation et le seul mouvement qui attire son attention est l'hypothétique ravisseur qui traverse le haut de la rue, à 5/10m. Ce qui la frappe immédiatement, ce sont les pieds nus, le fait que l'homme n'a pas l'air d'un touriste à cause de ses habits, et la détermination de son pas rapide. Elle se souvient surtout des cheveux épais tombant sur le cou, très foncés et brillants. Et puis des vêtements foncés et amples, sans forme, le pantalon plus clair mais d'une "horrible" couleur jaunâtre, peut-être à cause de l'éclairage public, mais "moches, pas le genre de vêtement qu'on s'attend à voir quelqu'un porter pendant un séjour Mark Warner". L'homme était plus grand que moi, peut-être 1,75/1,78m (JT pense que la PJ s'est trompée en passant des feet et inches aux centimètres) de corpulence moyenne. Il portait l'enfant de la manière dont je prends mes enfants si je ne veux pas les réveiller et, par exemple, les changer de lit.

En résumant :
- Le porteur d'enfant, visage indescriptible, a un pantalon clair et des cheveux sombres tombant sur le cou. Ce qu'il porte sur ces bras étendus devant lui n'est pas clair.
- Il a toujours un pantalon clair, mais il porte à présent un haut foncé et mesure environ 1,78m, tandis qu'un enfant se dessine, qui pourrait être en pyjama.
- Le signalement se précise étonnamment : le ravisseur maintenant est un homme à la peau foncée, il est mince, mesure environ 1,70m, ses cheveux sont épais et foncés, son pantalon, en lin, est beige ou doré, il a un blouson un peu moins épais que le type Duffy, des chaussures noires de style classique. JT note maintenant qu'il porte l'enfant d'une étrange manière et qu'il se hâte. Ses vêtements indiquent qu'il n'est pas un touriste, l'enfant dort apparemment, JT ne voit que les jambes. L'enfant a les pieds nus, un pyjama de coton, clair, peut-être blanc ou rose, et peut-être à fleurs. JT, surtout, déclare qu'elle reconnaîtrait l'homme de derrière par sa manière de marcher.



À droite Tannerman (2nde version) et à gauche le père innocent pris pour un ravisseur, posant pour SY



Smithman
Portraits-robots selon ? (2008)


Ce ravisseur hypothétique, décrit le 26.05.2007, fut singulièrement négligé par tout le monde, à commencer par la PJ. Les enquêteurs étaient alors focalisés sur un usual suspect, immédiatement, malgré l'absence totale d'indice, fait arguido. Smithman n'était pas cet homme-là, il ne présentait pas d'intérêt, surtout qu'en fait de timing il ne faisait pas l'affaire. Ses vêtements étaient plus ou moins semblables à ceux de Tannerman, mais il avait été vu vers 22h à 450 mètres du G5A d'où Jane TB avait vu venir Tannerman, trois-quarts d'heure plus tôt.   






Qu'ont vu les neuf membres de la famille S ? Selon trois d'entre eux, qui témoignèrent (Martin S, Peter S et Aoife S) et firent remarquer que la rue était mal éclairée, un homme assez mince, de type "caucasien", mesurant entre 1,75 et 1,80, d'environ 20/30 (AS), 35/40 (MS, PS) ans, à la peau claire (AS) ou bronzée (PS), aux cheveux châtains courts, plutôt épais (AS), sans barbe ni moustache et sans lunettes. 
Il était vêtu un pantalon clair de coupe classique, n'avait pas l'air d'un touriste eu égard à ses vêtements (MS) et, selon l'adolescent fils de la femme de PS un blouson foncé à manches longues. 
Il portait une petite fille appuyée contre son épaule gauche, de manière inconfortable (MS). Aucun des trois ne remarquèrent ses chaussures, aucun des trois ne se jugea capable de reconnaître le porteur d'enfant, mais MS assura que ce n'était pas RM, qu'il connaissait de vue et qu'il aurait reconnu immédiatement et PS précisa que le porteur n'avait pas essayé de cacher son visage.

Ressemblance ou reconnaissance  
Le 20.09.2007, DC John Hughes (LC) informa la PJ d'une information qu'il tenait de Lindsay Long par téléphone, concernant Martin S, bouleversé et sans pouvoir dormir. Voici le rapport de LL qui a entendu Martin S : 
Martin S déclare avoir croisé un homme portant un enfant à PDL, la nuit où Madeleine a disparu. Il a déposé devant la PJ à Portimão le 26 mai 2007. Depuis qu'il a vu les MC aux nouvelles du 9 septembre alors qu'ils revenaient au RU, il ne dort plus et est tourmenté. Il dit avoir regardé les nouvelles de 22h à la BBC et avoir vu les MC sortir de l'avion et descendre la passerelle. Il dit que c'était comme regarder une action in replay, des images déjà vues le soir où il a croisé le porteur d'enfant au Portugal. Il dit que c'est la manière dont GMC portait son fils qui a déclenché quelque chose dans sa tête. C'était exactement la même manière et le même air qu'avait le porteur d'enfant. Il a aussi regardé ITV et Sky News et déduit qu'on aurait dit la même personne les deux fois. C'est important parce que ça montre que ce n'est pas lié à la manière de filmer. Il demande que quelqu'un de l'OP Task Force le rappelle. Il était avec 8 autres personnes de sa famille quand il a croisé le porteur d'enfant. Il avait l'air très secoué et soucieux alors qu'il me parlait.

Le 27.09, l'inspecteur RP contacta MS par téléphone et celui-ci confirma ses propos et se déclara prêt à revenir à PDL pour collaborer plus avant. 
Un mois et demi plus tard (entre-temps, le commissaire GA a été démis de ses fonctions), l'inspecteur Joao Carlos (celui qui signera le rapport final de la PJ) rédige une note datére du 8 novembre, dans laquelle nous pouvons inférer, de l'analyse des renseignements contenus dans les folios... que la déposition de Martin S, dûment identifiée et figurant au folio... apporte de nouveaux éléments. La PJ envoie copie du document à l'officier de liaison irlandais pour la péninsule ibérique, Bernard Gattney, de l'Irish Force, et une liste de questions, dûment traduites en anglais, à lui poser.
Le 07.11.2007, JC envoie donc le courriel suivant :
Following the enclosed report you are now kindly requested to ask him the following questions:  
- Does he confirm the statement he made in Portugal on May 26th 2007?
- Can he describe in detail the individual he saw carrying a child on May 3rd 2007, notwithstanding the fact that he has already made this description in his previous statements? Was this individual alone?
- When and in what mass medium has he seen the news of Gerald McCann going down the plane stairs, and carrying one of his children? (If possible he should be shown the above-mentioned pictures, as well as asked whether he confirms or disconfirms this man was the same individual he saw on May 3rd 2007).
- Was it really Gerry McCann? Is he sure of this fact?
- Does he recognise Gerald McCann from the facial features or from the way he was carrying the child?
- Are his family members, namely the ones who were with him on May 3rd 2007, able to recognise the individual? If yes, do they also identify the individual as being Gerald McCann? (If yes, such family members should also be interviewed with a view to equally answering the above questions).
- Any other possible significant question, whether arising from the answers of Martin Smith to the above questions or that is deemed as relevant, should be equally asked.
Le 19 Février 2008 Bernard Gaffney fait suivre par fax à l'inspecteur Joao Carlos (après conversation) un fax de la Garda Síochána na hÉireann (gardiens de la paix d'irlande) daté du 30 janvier et provenant de Drogheda, envoyé par Liam Hogan.
Le 30.01.2008, le sergeant LH informe BG que MS a été sollicité par les médias pour des articles et par BK (le milliardaire, soutien des MCs) pour un portrait robot, toutes demandes qu'il a rejetées. Voici ce que dit LH :
J'ai pris la déposition additionnelle de Martin S comme demandé. Sa femme ne veut pas faire d'autre déposition. Je lui ai montré le video clip et il a déclaré que ce n'était pas le clip qui l'avait alerté. Ce sont les nouvelles de la BBC de 22h. Il a été contacté par de nombreux tabloïds à la recherche d'histoires. Il a été contacté par Brian Kennedy qui sponsorise les MC afin de prendre part à un exercice de portrait-robot. Il a tout refusé. Il a envoyé une lettre rédigée par un sollicitor de 6 pages à propos de ce qu'on a publié de faux. Le Evening Heral a payé les honoraires du sollicitor et tous les journaux ont publié des excuses. Sa photographie ayant été publiée dans un autre tabloïd, il a porté plainte. Je ne crois pas que Martin S cherche à se faire de la publicité et mon opinion est qu'il est un individu authentique. Il est connu localement et jouit d'une excellente réputation.

Déposition additionnelle de Martin S :

Je déclare que cette déposition est vraie, pour autant que je puisse le savoir et le croire, et que je la fais en sachant que si elle est utilisée comme élément probant je serai susceptible de poursuites si je déclare ici une chose que je sais fausse ou ne crois pas vraie. 
Je voudrais dire que la déposition que j'ai faite le 26 mai 2007 au Portugal est correcte. La description de l'individu que j'ai vu le 3 mai 2007 porter un enfant est celle-ci. Il était de stature moyenne, 5 feet 10, les cheveux châtains coupés courts, âgé d'une quarantaine d'années. Il portait un pantalon beige et une veste ou un blouson foncé. Il n'avait aucune calvitie et la coupe était stricte (tight cut). Cet individu était seul. J'ai vu GMC descendre de l'avion en portant son fils le 9 septembre 2007 aux nouvelles de la BBC de 22h. Le sergeant Hogan m'a montré un clip que j'ai reconnu. C'est un clip que j'avais vu avant sur Internet. À propos du video clip de GMC et de l'homme que j'ai vu le 3 mai, quand j'ai vu les nouvelles de la BBC, j'ai été frappé par l'idée que ce pourrait être la même personne. C'est la manière dont GMC avait baissé la tête qui était semblable à ce que l'individu avait fait le 3 mai quand nous l'avions croisé. Il se pourrait aussi que ce soit la manière de porter l'enfant. Je suis 60/80% sûr que c'est GMC que j'ai croisé la nuit du 3 mai portant un enfant. Je me fonde sur la manière particulière de porter son fils en sortant de l'avion. Après avoir vu les BBC news du 22h, j'ai contacté le LC pour transmettre cette information. J'ai parlé de ça à tous les membres de ma famille qui étaient avec moi la nuit du 3 mai et la seule personne qui a eu la même impression que moi est ma femme. Elle avait vu le clip plus tôt que moi ce jour-là. Nous n'en avons parlé que quelques jours plus tard.
Rien n'indique que les Smiths aient vu le clip, hormis Mary (d'abord) et Martin ensuite. Ceux-ci n'en ont pas parlé, peut-être pour ne pas s'influencer. Le fait que Martin ait été si bouleversé montre que ce n'était pas par indifférence.
En tout cas il n'y a pas eu de réunion de tous autour du clip pour voter si oui ou non. Une chose est téléphoner à quelqu'un et de lui demander s'il pense que X (vu à la TV) n'est pas la même personne que Y (croisé au marché), une autre est d'inviter quelqu'un à dîner et de lui montrer une vidéo de X en lui demandant si ce ne serait pas Y.

On ne peut vraiment pas dire que le fer ait été battu pendant qu'il était chaud