Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

N





Nationalisme

Bien que l'Union européenne soit une réalité, il est, d'un point de vue judiciaire, extrêmement difficile pour la police d'un État-membre A d'obtenir des informations sur des citoyens d'un État-membre B, mêlés à une enquête criminelle dans le pays A.


Non-vérité (contextuelle) et mensonge (par omission)

C'est ne dire qu'une partie de la vérité, autrement dit l'extraire de son contexte en sachant que, sans l'information complète, l'impression produite sera biaisée.

On peut aussi faire état de faits exacts tout en laissant planer le doute grâce à l'intonation ou les gestes corporels. Si vous dites "oui, j'ai effectivement cassé cette lampe" sur un ton sarcastique et offensé, votre interlocuteur pensera que vous êtes innocent, alors que vous ne l'êtes pas.

Si l'on passe délibérément sous silence un fait important afin de duper l'interlocuteur qui, du coup, n'est pas à même de se faire une idée juste, on parle de mensonge par omission. Dans cette catégorie il faut ranger tout ce qui est consciemment tu pour ne pas détromper l'interlocuteur. On pourrait aussi parler de demi-vérité : je dis que la femme de ménage est venue hier, mais je ne dis pas qu'elle avait une migraine et a passé l'après-midi allongée pour récupérer. La publicité fait ses choux gras de ces non-vérités-là.



Non-vérité (d'urgence)

Un mensonge fait dans l'urgence est une non-vérité stratégique improvisée parce que la vérité ne peut être dite, par exemple si cette vérité cause un préjudice à un tiers.

Par exemple, un voisin peut mentir à une femme furibonde des escapades de son mari infidèle, parce qu'on peut raisonnablement s'attendre à ce que cette femme soit physiquement violente si son mari apparaît tout d'un coup.

Il est possible qu'une certaine situation rende incontournable ce type de non-vérité, toutefois transitoire.



Non-vérité (fabriquée)

 C'est déclarer en assumant comme vrai, alors qu'en fait on ignore s'il en est vraiment ainsi ou non. Bien que l'assertion soit possible et plausible, elle ne se fonde pas sur un fait, mais est le produit d'une construction ou d'une représentation biaisée de la vérité.

Si, au lieu de dire que vous n'êtes pas du coin, vous affirmez à quelqu'un que le bureau de poste est au fond de la rue à droite après les feux, vous êtes coupable de ce type de non-vérité. La publicité ne survivrait pas sans cela.

Norme  
Même dans les situations anormales il y a des comportements normaux/typiques. Donc bien que des gens qui n'ont pas été dans un certain type de situation disent qu'ils ne savent pas comment ils réagiraient, il y a des chances que leurs réactions suivent certains paramètres. C'est ce que cherchent les observateurs professionnels qui travaillent aux côtés des forces de police.
Bien sûr cela ne signifie pas que, automatiquement, si vous vous écartez de la norme c'est que vous avez quelque chose à cacher. Mais écartez vous assez et ces gens-là y verront un signe. C'est pourquoi ils encouragent activement et dissèquent les conférences de presse et les appels. Selon les observateurs de deux pays, les MC se sont suffisamment écartés de ce comportement typique pour commencer à faire jaser.