Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

11 - Commission Leveson : Notes


The Leveson Inquiry into 
the Culture, Practices and Ethics of the Press

Notes

(1) S'il est compréhensible que Gerald et Kate MC parlent d'enlèvement à propos de la disparition de leur fille, car toute autre hypothèse les met dans de mauvais draps, il est étonnant que Lord Justice Leveson, l'avocat principal Robert Jay et l'avocat des victimes reprennent ce terme. Ils ne semblent pas avoir pris connaissance du rapport final du PR portugais : la nature du crime dont a été victime Madeleine MC n'a pu être déterminée. L'enlèvement n'est qu'une présomption, au même titre que l'homicide et le recel de cadavre.

(2) Il est probable que la police, qui n'a cessé de courir en vain derrière les signalements déclenchés par ces appels, ne remercie pas. 

(3) Un des détails qui ont le plus retenu l'attention du public lors des retransmissions des audiences de la Commission Leveson est l'emploi de mots rares par Robert Jay.

(4) S'agit-il de faire le procès du système juridique portugais ou, plus généralement, du système inquisitoire ? L'"appétit féroce" évoqué par GMC est celui des tabloïds.. On sait les dégâts causés par la "transparence" voulue par le juge Pascal, contre le secret de l'instruction, dans l'affaire de Bruay en Artois.

(5) Gerald McCann fait une sérieuse confusion ici, d'autant plus inattendue qu'il devrait être évident pour lui que les procureurs n'ont pas pour habitude de livrer leurs intuitions aux journalistes. En deux occasions, le procureur chargé de l'affaire MC a eu l'occasion d'exprimer officiellement l'idée évoquée par GMC. La première fut en juillet 2008, dans le rapport accompagnant l'ordonnance de classement : Malgré tout, il n’a pas été possible d’obtenir le moindre élément probant qui permettrait à un homme moyen, à la lumière des critères de la logique, de la normalité et des principes généraux de l’expérience, de formuler une conclusion lucide, sensée, sérieuse et honnête sur les circonstances dans lesquelles l’enfant a été emmenée hors de l’appartement (morte ou vivante, victime d'un homicide par négligence ou prémédité, d’un enlèvement ciblé ou opportuniste), ni de conjecturer de manière cohérente sur son sort, ni même – et c'est le plus dramatique – d'établir si elle est encore en vie ou si, comme cela semble plus probable, elle est morte. GMC a-t-il lu ce rapport ?

La seconde occasion fut devant la cour de justice de Lisbonne, en janvier 2010, lorsque le procureur, amené à témoigner (vidéovision) dans Famille MC vs GA et al et pressé par l'avocat de Gonçalo Amaral de chiffrer les chances de vie et de mort, répondit 50/50. Les MC étaient présents, quelqu'un traduisait pour eux.

(6) Les MC n'ont jamais été témoins, ils ont été victimes jusqu'au moment où leur a été conféré le statut d'arguido (témoin assisté).  

(7) Ce n'est pas exactement cela. Les résultats n'ont pas été concluants, ou pas suffisamment, 15 sur 19 marqueurs appartenant au profil de Madeleine.

(8) Il est curieux que les chiens britanniques, quand même à l'origine du changement d'orientation de l'enquête, ne soient mentionnés nulle part.